Lors de cette première rencontre, elle m'avait paru un peu fofolle : elle n'avait pas préparé notre entretien, certaines de mes réflexions la faisait rire (sans que je comprenne vraiment pourquoi). Surtout, elle venait me voir alors qu'elle terminait ses études! Il était impossible qu'elle écrive et soutienne sa thèse avant de quitter la fac. Mais ça ne l'inquiétait absolument pas. Elle avait eu l'air emballée par ma proposition. Quand nous nous sommes quittées, elle devait m'envoyer un plan de son futur travail...

L'an dernier, à mon retour de congé de maternité, je l'ai reconvoquée pour faire le point puisque je n'avais aucune nouvelle! Elle m'a très franchement dit qu'elle n'avait rien fait, qu'elle était très intéressée par son sujet (mon oeil!) et qu'elle était consciente qu'il fallait absolument qu'elle s'y mette. Mais elle n'avait pas eu le temps... Elle avait emmenagé à Londres où elle était en stage. J'ai essayé de la remotiver et nous nous sommes de nouveau quittées.

L'été dernier, toujours sans nouvelle, je lui ai envoyé un mail lui donnant RDV début octobre. J'ai reçu quelques lignes :

"Madame, Je suis très prise par mes recherches d'emploi et la préparation de mon mariage. A la date que vous me proposez, je serai en voyage de noces. Pouvez-vous me proposer d'autres dates? Bien cordialement etc etc "

J'ai été énervée par cette réponse! Je lui ai donné une nouvelle chance, en novembre, en la sommant d'être là. Elle est venue. Nous avons discuté cordialement parce qu'en fait, elle m'est assez sympathique.  Je lui ai rappelé que mon boulot, c'est de l'emmener au bout de sa thèse et qu'il était temps qu'elle s'y mette sérieusement. Et... elle s'y est mise! En décembre, elle m'a envoyé un "draft" (elle bosse à Londres...). J'ai tout lu, tout commenté, tout annoté, j'ai bossé pendant mes vacances!! Et la semaine dernière, nous avons enfin pu nous voir pour parler concrètement de son travail. Elle s'est excusée de son retard, a essayé d'expliqué ses hésitations et a fini par sortir son carnet. On a revu chaque point, elle prenait des notes, elle a posé des questions... On a avancé. Je lui ai fixé des échéances : avril pour la prochaine version, l'été pour une version pré-finale et une soutenance en octobre.

J'aime bien Laure : elle est dynamique, elle s'est mise au travail. Elle est sortie de la fac pour aller travailler à Londres. Elle a l'air décontractée mais en fait, elle bosse. Je suis certaine qu'elle va faire du bon travail. Mais je me demande encore: pourquoi a-t-elle choisi de travailler avec moi?